Les Foulées de la Soie en Inde

Voyage de reconnaissance en 2011, distribué par SDPO en 2012.

Expédition sportive sur les thèmes du Running et de la Marche à pieds.

 

 

Ils en ont parlé :

"Cette compétition de seize jours (avec le prologue), a permis aux participants  de découvrir les magnifiques monuments qui caractérisent l’Inde. Les étapes se sont déroulés dans L’Himachal Pradesh et le Rajasthan. La première, dite « la province des Neiges » ou « Terre des montagnes enneigées» offre une architecture religieuse originale, des paysages colorés et des vues magnifiques sur l’Himalaya. La seconde est incomparable pour la richesse et la couleur de ses palais et de ses citadelles. Elle est  incontestablement la région la plus fascinante du Nord de l’Inde.

Comme le veut le principe des foulées de la soie, les parcours ont sillonné également campagnes et villages traditionnels afin de partir à la rencontre des habitants.

La course était accessible à tous, marathoniens avertis ou simplement joggeur du dimanche voire marcheurs."

 

 

 

Le pape-info

"Pour sa 17ème édition, les Foulées de la Soie ont débarqué dans le sous-continent indien et ont sillonné l’Uttar Pradesch, le Rajasthan et l’Himachal Pradesch 17 jours durant. Un parcours éclectique qui a permis aux 100 coureurs et 50 marcheurs de découvrir quelques unes des multiples facettes de cet incroyable pays.

Des plaines arides du Rajasthan, où trônent les palais des Maharajahs, vestiges impeccables d’une culture ancestrale toujours présente, au Taj Mahal, considéré par la New Seven Wonders Foundation comme l’une des 7 merveilles de Monde moderne, en passant par les contreforts de l’Himalaya, chacun a pu trouver, si l’on puit dire, paysage à son pied.

Et il en fallait du courage pour venir à bout des 150 kilomètres concoctés par l’organisation et repartis en 10 étapes aux profils bien différents. Des courses de plaines roulantes aux trails corsés (17 km pour 1200 D+ à Shimla), il fallait être polyvalent pour rester parmi les costauds. Sylvain Le Blais chez les messieurs a montré qu’il était nettement le plus fort en prenant la tête dès la première étape pour ne plus la lâcher, finissant plus de 50 minutes devant Patrick Gazzola au général. Chez les femmes, Najet Ben Boukhris a elle aussi su se montrer la plus rapide puisqu’elle s’impose au terme d’un beau match à trois. Pas plus de 80 secondes ne séparent en effet les trois premières concurrentes au terme de cette aventure.

Chez les marcheurs, Marc Giono et Nicole Racine s’imposent également sans discussion. Si l’on y ajoute le meilleur sprinteur Edmond Ouvrier-Neyret et le remarquable troisième et meilleur grimpeur Serge Dessureault, on retrouve un podium haut en couleur.

Plein les yeux et plein les baskets, voilà comment l’on pourrait résumer ces deux semaines de courses à la sauce SDPO : des parcours uniques à travers villages et sentiers indiens, des visites et des découvertes culturelles à la pelle sans oublier un partage incroyable avec la population locale, qui s’est joyeusement mêlée à quelques courses clés.

Nul doute que certaines arrivées resteront gravées à jamais dans les mémoires des participants. En passant la ligne face au Taj."

Marathon.fr